ASSOCIATION FRANCIS JAMMES Accueil. Texte du mois. Actualités. Le Poète. L'Association. Plan du site-Liens. Les-Echos-Inscription. Parent. Dernier Bulletin. Dernières parutions. Cahier F. Jammes.

Introduction


Ce bulletin est entièrement consacré aux relations de Francis Jammes et de la romancière bordelaise Jean Balde — pseudonyme de Jeanne Alleman (1885/1938) — qui appartenait à la génération de François Mauriac, d’André Lafon, emplie d’admiration pour le poète d’Orthez.

A travers les lettres de la jeune écrivaine, on suit l’évolution de leurs rapports : la déférence admirative — qui anime aussi les articles qu’elle consacre à l’œuvre du poète — lorsqu’elle s’adresse à « Monsieur », au « Cher grand Maître », fait place à une amitié confiante pour le « Cher grand Ami », sans que la jeune femme se départisse toutefois du respect dû à une personnalité d’une autre génération.

Dans leur échange épistolaire, manquent, hélas, les lettres de Francis Jammes, cependant, celles de Jean Balde laissent deviner leur contenu et leur tonalité.

Parmi les nombreux articles critiques que Jean Balde envoyait régulièrement aux revues et quotidiens, on pourra lire ici ceux de La Liberté du Sud-Ouest qu’elle mentionne dans ses lettres ; une analyse de Janot-poète paru dans la Revue hebdomadaire et un long examen du roman Le Goéland par Francis Jammes dans Le Correspondant.

L’étude introductive envisage les éléments qui les rapprochent : leur même origine géographique et l’attachement à leur région ; le souci des humbles et des destinées malheureuses ; leur foi profonde qui se déploie en une vision poétique et sensuelle du monde.

Introduction et notes de

                                                                                                                          Denise Gellini